Solutions de chauffage et refroidissement

Pourquoi Monsieur Jean a contacté l’ALEC ?

M. Jean est un particulier propriétaire d’une maison sur Montpellier, en résidence principale, très bien isolée et équipée d’un système de chauffage central au gaz assuré par une chaudière standard de 1990. Soucieux de l’évolution du tarif de cette énergie à la vue du contexte actuel, il souhaiterait étudier les différentes possibilités de chauffage qui s’offrent à lui, d’un point de vue neutre et indépendant.

M. Jean souffre également d’un inconfort en été malgré l’isolation réalisée et s’interroge sur la pertinence d’installer une pompe à chaleur de type air/air (appelée aussi climatisation réversible).

Il contacte alors le Guichet Unique la Rénovation Energétique de l’Agence locale de l’énergie et du climat Montpellier métropole (ALEC).

Que lui avons-nous apporté ? 

Un conseiller lui a présenté une liste de systèmes très pertinents en termes de confort d’hiver (émission de chaleur par rayonnement plutôt que par convection) et d’efficacité énergétique :

  • Chaudière gaz à condensation
  • Chaudière bois à condensation
  • Pompe à chaleur air/eau
  • Système solaire thermique
Principe de fonctionnement d’une chaudière à condensation. Source image : Hippocampe/Ademe EIE

Ces systèmes réutilisent le réseau de chauffage central existant et peuvent également produire de l’eau chaude sanitaire en complément du chauffage.

Ils ne produisent cependant pas de froid en été (à noter qu’un rafraîchissement est tout de même possible avec une pompe à chaleur de type air/eau). Une dernière solution a donc été évoquée : la pompe à chaleur (PAC) de type air / air (climatisation réversible). Cette option est envisagée ici en dernier recours car les solutions d’isolation, protections solaires ou d’inertie du bâtiment ont déjà été étudiées.                     

À la vue de la situation de M. JEAN, la PAC air / air permettrait un gain énergétique d’environ 26% et un gain sur les émissions de CO2 de 23% (méthode de calcul réglementaire 3CL 2021). Une économie d’environ 36% sur la facture de chauffage est envisagée (intégrant la part de climatisation et les tarifs de l’énergie actuels hors abonnement).

*Chiffres données ici à titre indicatif et spécifiques au projet

En conclusion

M. Jean y voit plus clair maintenant sur les différentes possibilités qui s’offrent à lui sur les solutions de chauffage et de refroidissement mais également en termes de gain énergétique, impact environnemental et gain économique. Cet échange lui a permis également d’avoir un estimatif du coût des travaux ainsi qu’un éclairage sur les critères techniques à vérifier sur l’efficacité énergétique de l’équipement à installer.

Pour en savoir plus