SONY DSC

Atelier « Stop aux fuites d’eau ! »

Salle polyvalente, Sussargues

Suite au lancement du label « commune économe en eau » au mois de mars 2021, l’ALEC souhaite apporter aux communes un maximum d’outils leur permettant d’agir.

Les fuites peuvent représenter jusqu’à près de la moitié de la consommation d’un bâtiment ! Comment les collectivités peuvent-elles agir pour éviter ces consommations inutiles ?

L’atelier a présenté les différentes solutions possibles ainsi que de nombreux retours d’expériences.

Intervenants

Surveiller la consommation d'eau ALEC Montpellier Métropole

Que ce soit à partir de relevés manuels, ou de télérelève, l’analyse des consommations d’eau permet un premier niveau de détection pour des fuites invisibles ou non signalées par les usagers. Il s’agit donc de

  • Surveiller l’évolution de la consommation
  • Comparer la consommation du mois en cours avec celle enregistrées à la même période les mois précédents
  • Comparer la consommation du bâtiment à celle d’autres bâtiments du même type
Cliquez pour télécharger la présentation

Les méthodes de détection de fuite non destructives Groupe 7iD

  • Test de mise en pression : positionnement d’un manomètre et mise en pression. La baisse de pression indique la présence d’une fuite
  • Mesure d’humidité : permet une détection jusqu’à 4 cm de profondeur, même à travers un carrelage
  • Mise en charge avec un colorant (pour les canalisations hors eau potable, les toitures terrasses)
  • Visualisation des variations de température avec une caméra thermique : particulièremet adapté pour les réseaux de chauffage
  • Ecoute electro-acoustique : une méthode complexe à maîtriser mais efficace. Elle consiste à écouter le bruit au niveau des canalisations enterrées à l’aide d’un micro. Le type de bruit, l’intensité de bruit lorsqu’il se déplace, permet à un technicien expérimenté de localiser précisément les fuites.
  • Caméra de canalisation : non adapté pour les réseaux d’eau potable
  • Injection de gaz traceur : Injection d’un gaz plus léger que l’air qui va ainsi sortir par les fuites. Le technicien va alors utiliser un détecteur pour mettre en évidence le gaz.
  • Détection electro-acoustique : cette méthode détecte la vibration provoquée par l’eau sortant au niveau de la fuite
  • Corrélation : permet de déterminer la position d’une fuite sur une canalisation en équipant deux points d’accès. En fonction du temps mis par le bruit pour atteindre chacun des points d’accès, il est possible de déterminer la distance de la fuite par rapport à chacun de ces deux points
  • Prélocalisateurs : Pose de loggers de données qui enregistrent les niveaux de bruits sur des plages horaires définies. Le bruit est signe d’une possible fuite.
Cliquez pour télécharger la présentation

Le matériel Sewerin

Méthodes de détection de fuites.
Cliquez pour télécharger.
Méthodes de détection de réseaux.
Cliquez pour télécharger.

Questions des participants