MaPrimeRénov’, quelles évolutions en 2021 ?

Pourquoi Madame Lucie F. a consulté l’ALEC ?

Logo MaPrimeRénov'Mme Lucie F. a entendu parler de MaPrimeRénov’, cette nouvelle aide financière créée depuis janvier 2020. Elle a découvert que l’aide serait élargie à tous les ménages en 2021. Elle se demande si cette évolution lui permettrait de bénéficier de cette aide pour son projet de rénovation globale.

Ses revenus dépassent les plafonds dits « modestes », ce qui la prive d’aides financières habituellement. Elle souhaitait également savoir si cela implique d’attendre 2021 pour réaliser ses travaux.

En un coup d'oeil !

Quelles primes ?

Comment attester d'un gain énergétique ?

Quand faire les devis ? Les travaux ? La demande ?

Qu’avons-nous apporté à Mme Lucie F. ?

Comme son projet portait sur plusieurs postes de travaux comprenant notamment l’isolation de ses murs ou encore le changement de son système de chauffage, nous avons proposé un rendez-vous à l’agence.

Nous avons tout d’abord passé en revue les différentes possibilités d’amélioration énergétique concernant son logement. Après avoir identifié les travaux envisageables (isolation sous rampants de toiture, isolation des murs par l’extérieur, installation d’une pompe à chaleur air/eau, changement de fenêtres), nous lui avons présenté les aides financières qui existent et auxquelles elle a droit.

Mme Lucie F. a des revenus dits « aisés » car ils sont au-dessus des différents plafonds. En plus des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), de la TVA à taux réduit (5,5 %) ou de l’Éco-prêt à taux zéro, Mme Lucie F. a désormais accès à MaPrimeRénov’.

En effet, début octobre 2020, le gouvernement a annoncé que cette aide serait maintenant disponible pour les ménages aux revenus intermédiaires et aisés. De nouvelles catégories de revenus ont été créées pour l’occasion : MaPrimeRénov’ « Bleu » (ménages aux revenus très modestes), « Jaune » (modestes), « Violet » (intermédiaires) et « Rose » (aisés). Mme Lucie F. fait partie de cette dernière catégorie.

Plafonds Ma Prime Rénov'

Quelles primes ?

Primes de base

Pour les travaux que nous lui avons conseillés, Mme Lucie F. peut bénéficier d’aides sur :

  • La pompe à chaleur air/eau, aucune prime n’est prévue via MaPrimeRénov’ « Rose ». Seuls les CEE lui permettront d’avoir une prime pour ce poste de travaux.
  • L’isolation des rampants de toiture, MaPrimeRénov’ « Rose » prévoit une prime de 7 €/m² isolé.
  • L’isolation des murs par l’extérieur (ITE), une prime de 15 €/m² isolé.
  • Le remplacement de ses fenêtres, MaPrimeRénov’ « Rose » ne prévoit pas de prime. Il faudra là aussi se contenter des CEE.

Primes supplémentaires

Des primes supplémentaires ont également été créés :

  • le bonus « sortie de passoire thermique », si les travaux permettent de faire sortir le bâtiment de son étiquette énergétique F ou G ;
  • le bonus BBC (pour « Bâtiment Basse Consommation »), si les travaux permettent au bâtiment d’atteindre une étiquette énergétique B ou A ;
  • et une prime « Rénovation globale », si les travaux permettent d’atteindre un gain énergétique d’au moins 55 %.

Mme Lucie F. pourrait alors bénéficier de 500 € supplémentaire par bonus et de 3 500 € pour la prime « Rénovation globale ».

Cumul des primes

Attention : la prime « Rénovation globale » n’est pas cumulable avec les primes MaPrimeRénov’ pour chaque poste de travaux mais est cumulable avec les bonus.

Exemple :

  • Si les travaux de Mme Lucie F. ne permettent pas d’atteindre 55 % de gain énergétique, mais permettent à son logement de passer d’une étiquette F à E, elle peut bénéficier de MaPrimeRénov’ pour l’isolation des rampants + MaPrimeRénov’ pour l’ITE + le bonus « sortie de passoire ».
  • Si les travaux lui permettent de passer d’une étiquette F à B et d’atteindre un gain énergétique de 55 % minimum, elle peut bénéficier de MaPrimeRénov’ « Rénovation globale » (plutôt que MaPrimeRénov’ rampants + MaPrimeRénov’ ITE) + le bonus « sortie de passoire » + le bonus « BBC ».

Comment attester d’un gain énergétique ?

Pour prouver le changement d’étiquette et/ou le gain énergétique, il faut faire réaliser un Diagnostic de Performance Energétique (DPE) ou un audit énergétique par un professionnel agréé.

L’ADEME propose un lien sur le site http://promodul.bao-gp.com/ qui permet de réaliser une évaluation gratuite (mais non règlementaire) afin d’avoir une première idée sur l’utilité de payer un diagnostiqueur. Le conseiller de l’ALEC que vous rencontrez peut aussi vous guider sur la pertinence de ce choix.

Quand faire les devis ? Les travaux ? La demande de prime ?

Nous avons expliqué à Mme Lucie F. qu’il n’est pas nécessaire d’attendre 2021 pour réaliser ses travaux. En effet, même si la demande de MaPrimeRénov’ ne sera possible qu’à partir du 1er janvier 2021 pour les catégories « Violet » et « Rose » (les catégories « Bleu » et « Jaune » pouvant déjà bénéficier de MaPrimeRénov’ depuis janvier 2020), tous les devis datés d’après le 1er octobre seront éligibles à une demande de prime en 2021.

Nous lui avons bien précisé qu’il faut en revanche s’assurer que tous les critères techniques sont bien respectés et mentionnés sur le devis afin d’éviter tout risque de refus de prime.

Vous trouverez tous les montants des primes ainsi que les critères techniques exigés pour MaPrimeRénov’ sur notre fiche descriptive, sur notre site internet.

Si ces critères sont bien précisés sur le devis et que l’artisan qui réalise les travaux est bien certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), il n’y a pas de raison pour que la demande de MaPrimeRénov’ soit refusée en 2021. Vous pouvez donc signer vos devis et réaliser vos travaux avant de faire la demande de prime.

Fiche MaPrimeRénov’

Montant des primes et critères exigés pour bénéficier de MaPrimeRénov’

Artisans RGE

Annuaire des artisans labellisés RGE