Chauffage au bois et qualité de l’air : comment conserver un intérieur sain ? 

Pourquoi Madame M. a consulté l’ALEC ?

Arnaud Bouissou – Terra

Madame M., propriétaire occupante d’une maison qu’elle vient d’acquérir dans la métropole de Montpellier, observe depuis quelques jours avec l’arrivée du froid que sa pompe à chaleur de type air/air (climatisation réversible) ne chauffe pas suffisamment son salon de 25 m² avec un plafond cathédrale donnant sur une cuisine et une salle à manger ouvertes.

Elle souhaite d’abord installer un appareil de chauffage au bois avant de réaliser des travaux de rénovation dans les mois à venir car elle a relevé, lors de recherches sur internet, que ce mode de chauffage pouvait être intéressant financièrement.

Néanmoins, elle se pose des questions sur les équipements et la qualité de l’air intérieur de sa maison. Elle a donc sollicité l’Espace Conseil de l’ALEC Montpellier Métropole pour avoir plus de renseignements.

Que lui avons-nous apporté ?

Les différentes solutions de chauffage au bois

Différents mode de chauffage bois
Source : guide ADEME

En effet le chauffage au bois peut-être une solution pour concilier efficacité énergétique, confort et maîtrise des dépenses mais il convient de s’interroger sur certains points clés pour bien préparer son projet.

Tout d’abord la conseillère lui a présenté les différents appareils existants sur le marché, l’insert ou foyer fermé et le poêle ; sans évoquer les chaudières (système de chauffage central), vue la configuration de sa maison.

L’insert ou foyer fermé peut être alimenté soit par des bûches de bois ou des briquettes reconstituées et le poêle par des bûches, des granulés ou des briquettes reconstituées.

La conseillère a également partagé avec Madame M. le tableau ci-dessous qui indique les rendements énergétiques ainsi que l’autonomie de chaque type d’appareils de chauffage au bois récents, en fonction du nombre d’étoiles du label « Flamme verte », rendements qui sont plus importants que celui d’une cheminée ouverte (environ 10%).

Type et classe d’appareil Rendement énergétique Autonomie
 

Poêle à bûches

6 étoiles
≥ 75 Quelques heures
7 étoiles
≥ 75 Quelques heures
 

Poêle à granulés

6 étoiles ≥ 86 12 à 72 heures
7 étoiles ≥ 87 12 à 72 heures
Insert, Foyer fermé 7 étoiles 65 à 85% Quelques heures

Quelques conseils pour préserver la qualité de l’air intérieur

Madame M. nous a fait part de son inquiétude concernant la qualité d’air de sa maison si elle installe un chauffage au bois. En effet, posséder un appareil moderne et performant n’est pas la seule condition.

Réalisée dans de mauvaises conditions, la combustion du bois produit des polluants, comme des particules fines, qui contribuent à dégrader la qualité de l’air extérieur et intérieur. Un poêle, un insert doit être bien entretenu et utilisé avec un bois de qualité pour garantir l’efficacité de l’appareil et assurer le confort des habitants.

La conseillère a présenté alors à Madame M. les différents points d’attention ci-dessous pour éviter toute dégradation de la qualité d’air de sa maison :

Les combustibles bois : bûches, granulés, briquettes :

  • Privilégiez les bûches de bois feuillu dense.
  • Approvisionnez-vous en bûches, briquettes ou granulés porteurs de labels ou de marques de qualité.
  • Ne présentant ni champignons, ni moisissures.
  • Les bûches ne montrent pas de teinte verte sous l’écorce, qui doit se détacher facilement.
  • Les bûches comportent des petites fissures qui irradient à partir du centre.
  • Les bûches sont légères et résonnent quand on les cogne l’une contre l’autre.
  • Les combustibles bois donnent des flammes bleues quand elles brûlent.
  • Utilisez des bûches avec une faible proportion d’écorce.
  • Ne mettez pas de bûche ni de bois déchiqueté dans un poêle à granulés.
  • Gardez les bûches minimum 18 mois dans un espace de stockage à l’abri de l’humidité et bien aéré.

Les appareils de chauffages au bois :

  • Videz fréquemment le cendrier
  • Nettoyez régulièrement la vitre de l’appareil
  • Nettoyez aussi l’intérieur de la hotte et les grilles d’air chaud.
  • Faites entretenir une fois par an, par une personne qualifiée.

Le tableau ci-dessous démontre les émissions faibles du monoxyde de carbone et des particules fines des systèmes de chauffage au bois récents bien entretenu avec un combustible bois de qualité.

Type et classe d’appareil Emissions de CO Emissions de particules fines

(en mg/Nm3)

 

Poêle à bûches

6 étoiles ≤ 0,15% ≤ 0,50
7 étoiles ≤ 0,12% ≤ 0,40
 

Poêle à granulés

6 étoiles
≤ 0,03% ≤ 0,40
7 étoiles ≤ 0,02% ≤ 0,30
Insert, foyer fermé  7 étoiles ≤ 0,10% ≤ 0,30

Suite aux informations techniques, la conseillère a également expliqué à Madame M. les différentes aides financières dont elle pourrait bénéficier car ces dispositifs sont basés sur  son revenu fiscal de référence et le nombre de personnes composant son ménage.

Et ensuite ?

Bien que Madame M. souhaitait des informations concernant le chauffage au bois, la conseillère l’a alertée sur le fait de faire d’abord ses travaux d’isolation avant d’installer un appareil indépendant de chauffage au bois pour écarter tout risque de surdimensionnement de cet équipement.

Pour cela, elle l’a invitée à reprendre un rendez-vous avec un de nos conseillers pour l’accompagner dans ces travaux de rénovation énergétique.

Comment nous contacter ?

  • De préférence via notre formulaire contact, sur notre site internet : https://www.alec-montpellier.org/contact/
  • Ou par téléphone, au 04 67 96 91 96, puis en tapant 1 si votre demande porte sur un conseil technique ou sur les aides financières, concernant des travaux de rénovation de votre logement, ou les économies d’énergie et d’eau en général.
    Durant nos permanences téléphoniques : du mardi au vendredi, de 13h à 18h.