Projets de construction, le bio-climatisme : clé d’une maison performante !

Pourquoi Monsieur Paul S. a contacté l’ALEC ?

Habitation bioclimatique Fabr'écoM. Paul S. et sa famille ont le projet de construire une maison sur la commune de Fabrègues. Sensibles à l’écologie, ils souhaiteraient concevoir un habitat plutôt respectueux de l’environnement. Ayant aperçu des affiches de la Fête de l’énergie à la mairie, il a l’idée de contacter l’ALEC pour présenter son projet à un conseiller de l’Espace Info Énergie.

Que lui avons-nous apporté ?

Au cours du rendez-vous personnalisé, la conseillère Info Énergie explique a M. Paul S. que de nombreux critères sont à prendre en compte pour bien concevoir une maison économe en énergie et écologique comme par exemple : le choix des matériaux, l’isolation, l’inertie du bâtiment ou l’utilisation d’énergies renouvelables.

Elle évoque également l’importance de l’orientation et de l’organisation des espaces et ouvertures afin de limiter au maximum les déperditions et les surchauffes. Ce principe, l’architecture bioclimatique, a pour but d’harmoniser la maison avec les avantages et les contraintes du climat et du terrain. Il permet d’avoir un logement confortable, très économe en énergie et respectueux de l’environnement.

En pratique : les points forts d’une maison bioclimatique

Quelques principes de bases sont à intégrer le plus en amont possible de la conception de la maison :

  • Du soleil au bon moment : l’objectif est de profiter des apports solaires en hiver (grandes ouvertures au sud) tout en s’en protégeant l’été (casquettes, arbres à feuilles caduques, etc.) ;
  • Stocker la chaleur gratuite : en choisissant des matériaux capables de stocker les calories, la chaleur issue des rayonnements solaires pourra être absorbée puis diffusée progressivement ;
  • Opter pour un bâtiment compact : pour un volume équivalent, en réduisant la surface de l’enveloppe, on réduit les besoins de chauffage ;
  • Orienter et organiser les pièces : pièces de vie au sud, de couchage à l’est/ouest, et pièces moins ou non chauffées (bureau, garage, etc.) au nord, tout en optimisant la lumière naturelle.
  • Une bonne isolation et étanchéité à l’air : pour limiter la perte des apports gratuits captés par le bio-climatisme et réduire au minimum les besoins de chauffage.

Venez voir par vous-même !

A l’occasion de la Fête de l’énergie la conseillère Info Énergie invite M. Paul S à découvrir deux bâtiments bioclimatiques exemplaires à Fabrègues : les locaux d’une entreprise locale et un habitat participatif. C’est gratuit, et les inscriptions sont par ici !

Vous souhaitez en savoir plus ?

Pour aller plus loin consultez :