Que penser de l’isolation des planchers bas à 1€ ?

Pourquoi M. Yohan a contacté l’ALEC ?

Plancher bas isoléM.Yohan vient d’acquérir une maison individuelle de 100 m² et souhaite améliorer son isolation. Après de nombreuses recherches peu fructueuses et un démarchage commercial abusif, M.Yohan décide de contacter un conseiller de l’Espace Info Énergie de l’ALEC Montpellier Métropole pour prendre un rendez-vous.

Que lui avons-nous apporté ?

Tout d’abord, un conseiller a fait le point sur l’existant afin de déterminer les actions à privilégier. Lors du rendez-vous, le conseiller a déterminé que la maison du propriétaire était relativement bien isolée au niveau des murs, des combles et des fenêtres et qu’il serait pertinent d’isoler le plafond du sous-sol (= plancher bas), non isolé. M.Yohan a échangé sur les différentes informations qu’il a obtenues sur l’isolation à 1€ auprès des artisans.

Le conseiller lui a donc expliqué plus en détail le fonctionnement, les conditions et les montants de cette aide.  Ces offres font partie du dispositif des CEE « Certificat d’Économie d’Énergie », coup de pouce. Ce dispositif permet aux particuliers de bénéficier de primes proposées par les obligés (fournisseur d’énergie et acteurs de la grande distribution) pour rénover leur logement.

L’isolation dite « à 1€ » pour les planchers bas comprend plusieurs conditions. Elle est destinée aux propriétaires ou aux locataires (pour les résidences principales et secondaires), dont le Revenu Fiscal de Référence est inférieur aux plafonds de revenus ci-dessous :

Nombre de personnes composant le ménagePlafonds de revenus ménages modestes en région Occitanie
118 960 €
227 729 €
333 346 €
438 958 €
544 592 €
Par personne supplémentaire5 617 €

Montant des primes coup de pouceSi votre Revenu Fiscal de Référence est inférieur aux plafonds, vous pouvez bénéficier d’une prime de 30€/m² pour votre isolation de plancher bas. En revanche, dans le cas où votre Revenu Fiscal de Référence est au-dessus du plafond, vous pouvez tout de même bénéficier de cette prime « non bonifiée » mais de 20€/m². Dans le cas suivant, le propriétaire est en dessous des plafonds.

Il faut que le devis indique la performance thermique de l’isolant, soit un coefficient de résistance thermique R≥3 m².K/W pour un plancher bas.

Quels bénéfices ?

Après avoir fait réaliser les travaux pour l’isolation de son plancher bas M. Yohan a bénéficié pour (100m²) d’une aide de 3 000€. La facture totale TTC est de 4 220€ avec une TVA à 5,5%. Le reste à charge est donc de (4 220 – 3 000 = 1 220€). Il a également bénéficié du crédit d’impôt à hauteur de 30% du reste à charge pour ce type de travaux. Cela équivaut à (30 %*1 220€= 366€). M. Yohan payera au final 854€ contre 4 220€ au départ soit 3 366€.

Bilan :

Ces travaux lui ont permis de renforcer l’isolation de son logement et de réduire d’environ 8% les pertes thermiques, de diminuer sa facture d’énergie et d’augmenter son confort tout en ayant un coût de travaux maitrisé.