Collèges : le défi des Eco’ados

Logo défi des éco'ados ALEC MontpellierSur l’année scolaire 2017-2018, l’Agence Locale de l’Énergie et du Climat Montpellier Métropole a testé le défi des Éco’ados.

Grand frère du défi des Éco’minots, ce challenge d’économie d’eau et d’énergie s’est déroulé dans deux collèges pilotes de la métropole de Montpellier en étroit partenariat avec le Conseil Départemental de l’Hérault.

Le principe ?

Tout comme le défi des Éco’minots, le défi des Éco’ados s’articulait autour de deux axes :

  • Sensibiliser aux éco-gestes afin de les intégrer dans le quotidien de tous
  • Suivre l’évolution des consommations d’eau et d’énergie en vue de les réduire

Il s’adressait aussi bien à l’équipe pédagogique, technique qu’aux collégiens.

Projet expérimental : qui étaient les participants ?

Le défi des Éco’ados a été testé sur 2017-2018 dans deux collèges :

Deux dynamiques différentes, deux échelles d’intervention, et donc des résultats très variés. Ceux-ci ne permettent pas d’en tirer des conclusions générales si ce n’est que chaque établissement s’est approprié le défi positivement et en fonction de son fonctionnement propre.

Le défi des Éco’ados a suscité de l’intérêt auprès des personnes qui ont participé au lancement du projet. Le format, le thème et les outils proposés ont intéressé les participants.

Comment se sont-ils approprié le défi ?

Des ateliers scientifiques ont été réalisés tout au long de l’année par l’équipe enseignante du collège Louis Germain à St Jean de Védas. Ces mesures ont permis d’identifier des petits travaux à réaliser pour améliorer certains équipements, et des actions de sensibilisation pour changer les habitudes.

Suivi et résultats en ligne sur leur site internet : ICI

 

Au collège des Escholiers de la Mosson, le défi était porté par un enseignant et ses classes de 6ème. Après avoir travaillé à plus petite échelle toute l’année, en cours de technologie, la classe ambassadrice s’est lancé le défi de motiver tout l’établissement. Des groupes de 4 élèves sont donc passés dans les classes pour inciter l’ensemble des élèves à être attentifs au gaspillage d’énergie et d’eau.

Des affiches de sensibilisation ont été mises en place dans les couloirs du collège. Les résultats parlent pour eux : baisse significative de la consommation le jour de la sensibilisation (- 15 %) et le lendemain (- 9 %). L’effet s’atténue vite les jours suivant. Une baisse de 4 % au global est observée sur cette semaine. Les résultats détaillés ICI.

Afin que les éco-gestes durent, il est nécessaire de stimuler et dynamiser le projet en continu. Les bilans mensuels de consommations sont donc essentiels pour cela !

Et maintenant ?

Le département n’a pas souhaité financer la continuité du défi Éco’ados pour l’année scolaire 2018/2019, cependant les outils développés lors de cette expérimentation sont mis à disposition des collèges volontaires via le Guide de ressources des collèges de l’Hérault.

Ressources

Vous trouverez ici l’ensemble des outils disponibles
pour initier un projet similaire dans votre établissement