photo résidence - carré

Chantier d’une copropriété en cours de rénovation Bâtiment Basse Consommation (BBC)

Quartier Alco, Montpellier

Jeudi 2 décembre à 10h, l’ALEC Montpellier Métropole, en partenariat avec la SA3M, organisait la visite du chantier d’une copropriété montpelliéraine en cours de rénovation BBC. L’objectif de la visite ? Echanger sur les aspects techniques et financiers d’une telle rénovation et observer les travaux réalisés et ceux en cours.

Rénovation globale avec la SA3M

Construite en 1965, cette copropriété classée D d’un point de vue énergétique a voté en 2017 des travaux de rénovation énergétique BBC Rénovation, accompagnée par la SA3M dans le cadre du programme EcoCité – Ville de Demain. Au programme : une rénovation globale comprenant l’isolation thermique par l’extérieur, la réfection de la toiture-terrasse, l’isolation des planchers bas et plafond des parties communes, une meilleure ventilation, la rénovation de la chaufferie avec installation d’un système de chauffage central…

Le gain énergétique prévisionnel après travaux est de plus de 60% et la copropriété peut espérer acquérir une étiquette énergétique B.

Visite du chantier

Les travaux étant en cours, c’était l’occasion de visiter le chantier et notamment l’isolation thermique par l’extérieur et le remplacement des menuiseries. Les bâtiments étant à différents stades d’avancement, les participants ont eu la possibilité d’avoir un avant/après très concret.

Un technicien SA3M, une conseillère de l’ALEC, des professionnels et représentants de la copropriété étaient présents pour répondre à toutes les questions sur les aides financières, les étapes des travaux, les votes en AG…

Retour sur l’événement

Télécharger la présentation du projet de rénovation.

Questions des participants

Est-ce que les financements Ecocité sont toujours accessibles ?

Il n’est plus possible de rentrer dans le programme « Ecocité Ville de demain ». Seules les copropriétés étant déjà engagées dans ce dispositif peuvent encore bénéficier des financements qu’il propose.

En revanche l’ALEC accompagne les projets de rénovation énergétique sur les copropriétés de la Métropole, et ce quel que ce soit le niveau d’avancement de la copropriété. Plusieurs dispositifs existent actuellement pour aider les copropriétés de la métropole à voter des travaux de rénovation énergétique dont l’accès à un audit énergétique à coût maîtrisé (gratuit hormis les options).

Est-il nécessaire de faire des travaux sur tous les postes du bâtiment pour accéder aux aides financières de l’Etat ?

La propriété Las Rebes a voté des travaux BBC (Bâtiment Basse Consommation), il s’agit donc d’atteindre une consommation inférieure à 64 kWh/m².an après travaux (étiquette B). Comme l’objectif est très important il a fallu agir sur tous les postes de déperditions du bâtiment : isolation des murs, de la toiture, des planchers bas, changement des fenêtres en simple vitrage, modifications du chauffage et de la ventilation, et mise en place d’ECS solaire.

Actuellement les aides financières de l’Etat imposent d’atteindre 35% d’économies d’énergie, ce qui est un gain important et nécessite très souvent d’inclure deux voire trois types de travaux dans le scénario choisi, par exemple ITE, isolation de la toiture et amélioration du chauffage collectif. D’autres aides supplémentaires viennent s’ajouter si vous choisissez un scénario de travaux plus important et que vous atteignez le niveau BBC par exemple, ou un gain énergétique plus important (40%).

Est-il possible de ne pas faire d’audit et de voter directement des travaux de rénovation énergétique ?

L’audit énergétique n’est pas obligatoire, il est donc possible de ne pas le voter et de voter directement les travaux qui vous semblent pertinents. Cependant un audit énergétique permet de faire un état des lieux du bâtiment et de mieux connaître ses faiblesses et les postes de déperdition les plus importants : c’est-à-dire qu’en vous basant sur un audit vous serez sûrs de voter des travaux efficaces et cohérents.

De plus pour accéder aux aides financières il faudra pouvoir prouver que la copropriété atteindra 35% de gain énergétique. Il faudra donc voter des travaux basés sur une étude énergétique afin de demander l’aide de l’état MaPrimeRenov.

L’audit énergétique sert donc à la fois à savoir quels sont les travaux les plus cohérents puis à justifier l’atteinte du gain énergétique minimum pour obtenir MaPrimeRenov.