Comment cuisiner une “assiette bonne pour la planète” ?

Marmite norvégienne, vélo-smoothie, fours et séchoirs solaires, les 60 participants de ce 50ème Café Climat ont pu apprécier la cuisine sans électricité mais pas sans goût !

Cuisiner avec un tour de pédale et du soleil c’est possible.

Café climat alimentation et énergie

Pour ce repas « bon pour la planète », les conseillers de l’Espace Info Énergie de l’ALEC Montpellier (espace dédié au conseil des particuliers en termes de rénovation, d’économie d’eau et d’énergie) ont fait déguster des recettes économes en énergie.

Tout d’abord, un smoothie a été proposé aux participants. Le blender fixé sur une roue de vélo (grâce à un support prêté par la Biocoop du Crès) permet de mixer les fruits sans électricité. Quelques tours de pédales et nous avons obtenu une entrée rafraichissante.

Pendant ce temps-là, les fours solaires ont cuit le plat de résistance. En concentrant les rayons du soleil sous une poêle (grâce aux miroirs positionnés sous forme de parabole), l’association GEFOSAT a proposé quelques œufs au plat.

Dans le second four solaire de type « boîte à effet de serre », la ratatouille a fini de cuire à 150°C.

Comment transposer ces idées à la maison ?

Visuel café climat alimentation et énergie juin 2018

Pour cuisiner de manière économe chez vous, vous pouvez :

  • Suivre les recettes « zéro déchet » de l’ADEME.
  • Cuire vos aliments avec un couvercle (couvrir vos casseroles économise 25 % de l’énergie nécessaire à la cuisson).
  • Essayer le principe de la marmite norvégienne : dans un récipient en métal lourd, mettez vos aliments. Faites chauffer le récipient jusqu’à ébullition. Sortez-le et couvrez-le avec une couverture ou du papier journal et placez le dans une boîte isolante (carton…). Vos aliments continueront de cuire avec la chaleur emmagasinée et conservée grâce à la couverture et à la boîte.
  • Construisez votre four solaire. L’association GEFOSAT propose des stages de construction de four solaire. En une journée vous pourrez cuisiner sans électricité et impressionner vos convives. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de l’association GEFOSAT.

Les 3 bonnes raisons de cuisiner sans énergie ou presque

Ce Café Climat démontre qu’il est possible de cuisiner de manière différente.

Cuisiner en consommant peu d’énergie et d’eau c’est aussi :

  • Faire une expérience ludique. Laissez la place à votre imagination pour des recettes crues, locales, originales…
  • Réaliser des économies. En utilisant moins d’eau et d’énergie, vous réaliserez des économies sur vos factures.
  • Déguster de savoureux repas. Une cuisson lente conserve les arômes, la texture et les vitamines de vos ingrédients.

Cuisiner une « assiette bonne pour la planète », c’est également réaliser une « assiette bonne pour votre santé au quotidien » !

Donnez votre avis !

En parallèle de ce Café Climat, Courant Porteur (un cabinet spécialisé dans l’ingénierie de la concertation pour les projets d’énergies renouvelables mandaté dans le cadre de la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie) a recueilli l’avis des passants sur l’énergie en France (un débat est organisé autour des orientations et priorités d’action des pouvoirs publics pour la gestion de l’ensemble des formes d’énergie sur le territoire).

Si vous souhaitez également donner votre avis, rendez-vous sur le questionnaire en ligne jusqu’au 30 juin 2018 : https://www.armadiyo.com/debat-public-ppe/.