Le point sur la résistance thermique

Comment comparer des isolants ?

Conductivité thermique λ (lambda)

Elle traduit la capacité d’un matériau à transmettre la chaleur par conduction.
Plus λ est faible plus le matériau est isolant.
Les isolants du marché ont des valeurs courantes comprises entre 0,005 et 1,000 W/m.K
Les plus performants étant des panneaux isolants sous vide et les moins performants des isolants minces classés comme complément d’isolation.

Résistance thermique R

Elle traduit la capacité d’un matériau à retenir la chaleur.
Plus R est grand, plus le matériau est isolant.

R dépend de 2 choses :

  • Des performances de l’isolant mis en place (défini par sa conductivité thermique)
  • De l’épaisseur de cet isolant (plus il est épais meilleur est sa résistance)

R (en m².K/W) = épaisseur (en mètres) / λ.

Ainsi, R permet de comparer la performance isolante de deux produits d’épaisseur et de lambda différents.

Quelques chiffres pour se repérer

La résistance thermique R d’une paroi rénovée (paroi existante + isolant ajouté) doit être supérieure ou égale au niveau minimal réglementaire. Ce niveau dépend de la zone climatique (valeurs données ci-dessous pour Montpellier). La réglementation n’est que peu incitative en matière de performances énergétiques au regard de ce qu’il faut faire pour atteindre un niveau performant. Il ne faut donc pas hésiter à aller plus loin que cette réglementation, en suivant les recommandations du label BBC (Bâtiment Basse Consommation).

Attention ! Pour le crédit d’impôt, c’est l’isolant seul qui doit présenter une résistante thermique minimale.

Type de paroiRénovation – Réglementation thermique RT ExistantExigences du crédit d’impôts 2018Recommandations du label BBC
Combles perdus4,876,5 à 10
Combles aménagés466,5 à 10
Toitures terrasses3,3*4,56,5 à 10
Murs2,23,73,2 à 5,5
Planchers2,132,4 à 4

*R=3 possible dans les cas suivants : – l’épaisseur d’isolation implique un changement des huisseries, ou un relèvement des garde-corps ou des équipements techniques, – ou l’épaisseur d’isolation ne permet plus le respect des hauteurs minimales d’évacuation des eaux pluviales et des relevés, – ou l’épaisseur d’isolation et le type d’isolant utilisé implique un dépassement des limites de charges admissibles de la structure.

En savoir plus sur la réglementation thermique (construction et rénovation).
En savoir plus sur la réglementation thermique (ADEME)
En savoir plus sur la certification des isolants.
En savoir plus sur les aides financières.
En savoir plus sur le label BBC.