5 actions clés pour éviter la surchauffe

Pourquoi Monsieur Pascal F. a consulté l’ALEC ?

Pascal F. est propriétaire occupant d’une maison de plain-pied située à Pignan. L’été, la température intérieure est très élevée et le logement n’est plus du tout confortable. Avant d’installer un système de rafraîchissement, Monsieur F. a contacté l’Espace Info Énergie pour savoir ce qui était possible de faire afin d’éviter de trop fortes chaleurs dans sa maison.

Que lui avons-nous apporté ?

Avant de proposer des travaux de rénovation énergétique, nous avons présenté à Monsieur F. des solutions afin d’éviter les surchauffes en été.

Parmi les pratiques retenues et faciles à mettre en œuvre :

1. Limiter les apports solaires (rayonnement solaire dans la maison) par les vitrages, notamment ceux exposés au sud et à l’ouest. Pour cela, il est possible d’opter pour des volets ou des stores, certains sont spécialement conçus pour apporter une meilleure isolation. Cependant, cela réduira logiquement les apports lumineux (et il serait regrettable d’allumer la lumière en pleine journée). L’installation brises soleils, placés côté extérieur, permettrait alors d’empêcher le soleil de taper directement contre les parois vitrées tout en permettant à la lumière indirecte de pénétrer dans le logement.

A éviter : les rideaux ou autres protections internes, si le soleil traverse le vitrage, c’est trop tard.

2. Utiliser des végétaux d’une part pour se protéger du soleil et d’autre part pour créer une sensation de fraîcheur. On peut se servir de végétaux dont les feuilles tombent en automne afin qu’ils fassent de l’ombre l’été tout en n’empêchant pas les apports solaires en hiver, ou bien créer une pergola, une tonnelle, avec des plantes grimpantes ou des végétaux secs (canisse, bambou…). Les plantes auront également l’intérêt d’entretenir une ambiance fraîche autour d’elles.

3. Sur-ventiler la nuit pour amener de l’air frais dans le logement. En effet, la nuit, la température est souvent plus basse à l’extérieur qu’à l’intérieur. Il ne faut alors pas hésiter à laisser les fenêtres ouvertes dès que la température extérieure baisse et que le soleil est couché afin de rafraîchir son logement. Le matin dès que la température remonte, on referme fenêtres et volets.
Astuce : Utiliser 2 thermomètres, un dedans et un dehors pour savoir quand ventiler.

4. Eviter d’utiliser vos appareils électroménagers. Les appareils de cuisson en premier lieu (four…), mais aussi les (grands) écrans, ordinateurs puissants (type gamers) ou tout autre appareil électronique dégageant de la chaleur qui va contribuer à augmenter la température à l’intérieur.
Astuce : Privilégier les salades aux gratins !

5. Brasser l’air en journée, lorsque les fenêtres sont fermées et qu’il n’y a donc pas de courant d’air. Que ce soit avec un ventilateur portable (facile à mettre en place) ou un plafonnier (brassage lent et régulier, plus agréable et mieux réparti), cela va permettre de faire circuler l’air et d’améliorer la sensation de confort.
Astuce : Sécher son linge à l’intérieur, l’évaporation de l’eau refroidi la pièce !

Quelles alternatives si ça ne suffit pas ?

Il est possible que dans certains logements ces bonnes pratiques ne permettent pas d’améliorer suffisamment le confort d’été.

Le conseiller ayant reçu en rendez-vous Monsieur F. lui a donc présenté les travaux envisageables s’il constate après un été que la température du logement est encore trop importante : isoler les combles (deuxième source de surchauffe après les ouvertures) avec un isolant ayant une bonne inertie (ouate de cellulose, laine de roche…), puis éventuellement isoler les murs par l’extérieur. L’isolation présente l’intérêt d’améliorer le confort à la fois l’été et l’hiver.

En dernier ressort, à éviter car c’est très énergivore, il est possible de climatiser ou de rafraîchir son logement : choisir alors un appareil performant et programmer son utilisation en fonction de l’usage du logement.

Note : si vous êtes équipé d’un climatiseur, pensez à changer et nettoyer les filtres et les bouches d’air ainsi qu’à réaliser l’entretien de l’équipement par un professionnel.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Pour aller plus loin consultez :