Retour d’expérience : Isolation de toiture-terrasse

Toiture terrasse après isolation. Source : Valérie Garnier, architecte

Contexte

Cette copropriété construite à la fin des années 1950 est constituée de 5 bâtiments d’habitation, type R+4, comprenant 47 logements. Des infiltrations importantes ont eu lieu de nombreuses fois ces dernières années. À chaque dommage une reprise ponctuelle d’étanchéité a alors été effectuée.

Reprise d’étanchéité ponctuelle avant réalisation des travaux d’ensemble. Source : Valérie Garnier, architecte

Un état des lieux global réalisé par une architecte a fait ressortir plusieurs problématiques : étanchéité en très mauvais état, hauteurs d’acrotères non conformes à la réglementation actuelle, pas d’isolation thermique sur les toitures.

Reprise d’étanchéité ponctuelle avant réalisation des travaux d’ensemble. Source : Valérie Garnier, architecte

La copropriété est équipée de systèmes de chauffage individuel (gaz ou électrique) ; ce sont donc les logements du dernier étage qui réaliseront les plus grandes économies d’énergie. Cependant les coûts liés aux travaux (maitrise d’œuvre, honoraires syndic, travaux d’isolation…) ont été répartis sur l’ensemble des copropriétaires. En effet, au-delà des questions énergétiques, les infiltrations d’eau ont un impact sur la structure du bâti et concernent donc l’ensemble des copropriétaires.

Caractéristiques des travaux réalisés

Les 5 toitures terrasses ont été isolées par 120 mm de polyuréthane correspondant à une résistance thermique de 5,2 m².K/W.

L’étanchéité auto-protégée existante a été conservée et a servi de pare-vapeur. Les acrotères nécessitaient un traitement particulier et ont été rehaussés pour permettre la mise en place d’une épaisseur plus importante d’isolant.

Ce retour d’expérience montre la pertinence de profiter de travaux d’entretien d’une copropriété pour améliorer sa performance thermique, au bénéfice de charges de chauffage maitrisées et d’un meilleur confort hiver comme été.

  • Coût des travaux, pour les 5 toitures : 76 946,91 € TTC
  • Coût pour un appartement moyen (60m²) : 1 600 €
  • Coût des honoraires d’architecte pour une mission de suivi de chantier (pas de mission de conception) : 5 % du montant des travaux
  • Certificat d’Economie d’Energie : 2 671,61 € TTC
Mise en place de l’isolant. Source : Valérie Garnie, architecte

Entretien croisé avec l’architecte du projet et plusieurs membres du conseil syndical

Quel a été l’origine de ce projet ?

L’origine de la réflexion est issue des problématiques d’étanchéité récurrentes et traitées au coup par coup. En effet, l’étanchéité datait de la construction du bâtiment et n’avait jamais été revue.

Quel a été l’implication du conseil syndical dans ce projet ?

Le conseil syndical avait un rôle actif depuis peu de temps. Les questions d’étanchéité ont amené une dynamique, tous les membres du conseil syndical étant conscients de la nécessité de résoudre ce problème de façon pérenne. Un important travail de communication a été réalisé (courrier envoyé à tous les copropriétaires expliquant l’intérêt de l’étanchéité et de l’isolation). Le conseil syndical a également recherché des informations sur les aides financières et les subventions afin de faciliter la prise de décision. Grâce à cela, l’ensemble des copropriétaires a voté pour les travaux lors d’une assemblée générale extraordinaire.

Que conseillerez-vous à d’autres copropriétés ?

Le conseil syndical doit être actif et assurer son rôle d’assistance du syndic, notamment s’assurer au fur et à mesure que celui-ci réalise bien les missions pour lesquelles il a mandat et effectue son travail d’alerte afin d‘éviter que la situation ne devienne critique. Et puis, il est important que le conseil syndical ait la confiance des autres copropriétaires. Nous avons beaucoup de bailleurs dans la copropriété mais ils nous ont suivis dans ce projet.

Calendrier du projet

Vote en AGE : 17 juin 2013

Réalisation des travaux : du 19 septembre au 7 novembre 2013

Durée des travaux par toiture : environ 10 jours

Acteurs du projet

Conseil syndical : Résidence Saint-Cléophas

Architecte : Valérie Garnier

Entreprise d’isolation : Soprema Entreprises