Économiser l’eau

Enjeux

Couverture flyer eau ALECNous utilisons chacun à notre domicile, en moyenne en France 150 litres d’eau potable par jour (voir plus dans le sud de la France). Seule une infime partie de cette eau est destinée à un usage alimentaire. De plus, nos consommations d’eau n’ont fait qu’augmenter ces dernières années : nous utilisons 8 fois plus d’eau que nos grands-parents ! Il est devenu impératif de réapprendre à ne plus la gaspiller…


Attention aux fuites

  • Un robinet qui goutte : c’est jusqu’à 35 m3 d’eau par an, soit 120 €.
  • Un mince filet d’eau : c’est jusqu’à 140 m3 d’eau par an, soit 500 €
  • Une chasse d’eau qui fuit : c’est jusqu’à 350 m3 d’eau par an, soit 1 200 €.
Compteur eau - Caroline Koolschijn
Compteur eau – Caroline Koolschijn

Base 3,5 € TTC/m3 sur le territoire de la Métropole Montpelliéraine.

A l’aide du compteur, vérifiez les fuites ! Le soir avant de vous couchez, relevez votre compteur d’eau.

N’actionnez aucun robinet, ni chasse d’eau, toute la nuit. Et le matin au lever, si le compteur a tourné, c’est qu’il y a une fuite sur votre réseau !

Votre facture plafonnée en cas de fuite sur vos canalisations.

Il est possible que vous constatiez une consommation anormale sur votre facture, celle-ci peut être due à une fuite de canalisation après votre compteur. Si c’est le cas, vous avez la possibilité d’obtenir un plafonnement de votre facture (loi Warsman). De même le service des eaux est tenu d’informer l’abonné en cas de doublement de sa consommation moyenne d’eau.

Attention ! Les démarches doivent se faire dans un délai d’un mois à compter de l’information reçue.

Vous trouverez tout le détail de ce dispositif sur le site de l’Institut National de la Consommation ainsi qu’un résumé sur le site de Véolia eau.

Installer des appareils hydro-économes

Réducteur de débitLe débit de nos points de puisage est généralement trop important pour de nombreuses utilisations courantes. Pour baisser sa consommation d’eau, il est donc possible d’adapter le débit à chaque type d’utilisation. Ainsi à confort égal, grâce aux réducteurs de débit et douchettes économes, il est possible de réduire de 30% vos consommations. De plus, une partie de l’eau utilisée est de l’eau chaude, des économies d’énergie sont donc également au rendez-vous.

Venez à l’ALEC constater la différence sur notre “Module Eau” !

Sac WC. Source image : ALEC Montpellier Métropole

Les WC sont également un poste de consommations d’eau important dans le logement. A chaque utilisation, 9 à 12 litres d’eau partent vers l’assainissement. Faut-il vraiment pour nos petits besoins gaspiller autant d’eau potable ?

Installez une chasse d’eau à double commande (3 / 6 litres) permet de faire varier le débit en fonction des besoins. Il est également possible de réduire le volume d’eau évacué en ajoutant une bouteille ou un sac WC dans le réservoir.

Petits gestes pour ne pas gaspiller l’eau

  • Fermez bien les robinets après usage.
  • Fermez le robinet du compteur d’eau lors d’absences prolongées.
  • Ne laissez pas couler l’eau (rasage, lavage mains, dents ou vaisselle).
  • Équipez vous d’un verre à dents !
  • Une douche c’est 50 litres d’eau, un bain c’est 200 litres… Faites les bon choix !
  • Dans le jardin, arrosez tôt le matin ou tard le soir pour éviter que l’eau ne s’évapore.
  • Préférez des plantes économes en eau !
  • Buvez l’eau du robinet : l’eau minérale coûte 6 fois plus chère et génère des déchets.
  • Optez pour un lave-vaisselle : il consomme moitié moins d’énergie et 6 fois moins d’eau.
  • Pensez à la récupération d’eau de pluie.

Achats

N’hésitez pas à nous solliciter pour bien choisir ces produits et connaître des points de vente spécifiques.

Pour aller plus loin

Récupérer l’eau de pluie

L’arrêté du 21 août 2008 restreint l’utilisation de l’eau tombée du ciel aux usages extérieurs, aux toilettes et au lavage des sols. L’utilisation dans le lave-linge est autorisé dans un cadre expérimental.

Un jardin sans arrosage

Notre région bénéficie d’une pluviométrie inégalement répartie sur l’année. Quand le printemps et l’automne voit des pluies intenses et fréquentes, l’été ne bénéficie que de peu de précipitations, alors que les besoins des plantes sont importants.

Si l’on n’y fait pas attention, les consommations d’eau liées à l’arrosage du jardin peuvent vite devenir importantes.

Voici quelques ratios, pour fixer les idées, pour l’arrosage de végétaux non adaptés au climat méditerranéen (Source Smegreg) :

  • arbuste vivaces : 4 litres/ m².jour, soit 1.5 m3/m².an,
  • fleurs, annuelles : 5 .3 litres/m².jour, soit 2 m3/m².an,
  • gazon : 2.6 litres/m².jour, soit 1 m3/m².an.

Il convient dès lors de réfléchir à des alternatives, à la fois dans les pratiques quotidiennes au jardin mais également dans le choix des végétaux