Retour d’expérience : Rénovation d’une maison de ville

Maison de ville, quartier Figuerolles, Montpellier

Contexte

Un habitant du quartier Figuerolles à Montpellier, a été heureux de découvrir sur les cartes de thermographie aérienne que la partie de la toiture qu’il a récemment rénovée est moins déperditive que le reste.

Ce propriétaire compte réaliser prochainement l’isolation du reste de sa toiture, son image thermique aérienne l’a conforté dans ce choix…

Avant les travaux

Logement de 75 m².

Famille de 4 personnes (2 adultes et 2 enfants).

Consommations d’énergie pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire avant la réalisation des travaux : 215 kWh/m² par an.

Travaux réalisés en 2007 dans le cadre d’une OPAH

En 2007, la rénovation de la maison mitoyenne acquise en 2006 a permis :

  • L’agrandissement de l’appartement des propriétaires (132 m²).
  • La rénovation complète en rez-de-chaussée d’un logement (52 m²) locatif avec deux chambres à loyer conventionné permettant de bénéficier des aides financières de l’ANAH.

Travaux réalisés :

  • Isolation en ouate de cellulose par insufflation :
    • 8 cm en doublage des murs extérieurs par l’intérieur.
    • 10 cm en plafond entre les logements.
    • 20 cm en toiture sous les rampants.
  • Installation de fenêtres performantes.
  • Installation d’un chauffe-eau solaire.
  • Installation d’une chaudière à condensation.
Insufflation de ouate de cellulose par des trous percés dans les plaques de parements.

Après travaux

  • Consommations d’énergie pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire après travaux : 113 kWh/m² par an.
  • Ces consommations baisseront encore suite aux travaux d’isolation qui seront menées dans la partie qui est actuellement non rénovée.