Atelier pro « Régulation en chaufferie »

Jeudi 24 septembre 2020

Le décret tertiaire de la loi Élan impose une baisse de 40% des consommations d’énergie des bâtiments publics pour 2030. Comment y parvenir ? En adaptant la température des locaux à leur utilisation et aux seuls besoins du moment : la régulation du chauffage et de la climatisation est une source importante d’économies et garantit un bon confort d’usage.

Dans le but d’aider et d’accompagner les collectivités dans ce contexte, l’ALEC Montpellier Métropole organise à destination des élus et des agents techniques un cycle d’ateliers « bien piloter ses installations de chauffage et climatisation ».

Le premier atelier, dédié à la régulation en chaufferie, a eu lieu le jeudi 24 septembre 9h à 10h30 à Montpellier. 

Objectifs

Avec des temps d’échanges et des exercices pratiques l’atelier a balayé les points suivants :

  • Paramétrer un régulateur de chauffage
  • Repérer les organes importants et les paramètres à vérifier en chaufferie
  • Savoir détecter un problème technique lié à la régulation du chauffage
  • Savoir préparer la saison de chauffe et optimiser le fonctionnement du chauffage
  • Vous familiariser avec les enregistreurs de température
  • En apprendre plus sur l’accompagnement proposé par l’ALEC Montpellier Métropole

Voici une « check list » des questions à se poser pour mieux piloter son installation.

Intervenants

Julien MOGUET, responsable conducteurs de chaufferies de la ville de Montpellier

Les conseillers de l’ALEC Montpellier Métropole.

Questions / réponses

Afin d’économiser peut-on couper le chauffage lorsqu’il y a le ménage dans les écoles ?

Non, la loi du travail impose une température minimum. Il est donc préférable de prévoir une coupure du chauffage pendant les heures d’inoccupation (enseignants, élèves, animateurs et agents d’entretien).

Comment règle t’on la loi d’eau ?

courbe températures loi d'eau

La courbe de chauffe dépend du type de bâtiment, de l’installation et du confort recherché. 

De manière générale, la pente est déterminée par deux points : 

  • Pour -5°C de température extérieure, la température correspond à la température maximale d’entrée d’eau des émetteurs, souvent des radiateurs (80°C). Mais cette valeur peut être plus faible en cas de radiateurs basse température (50°C) ou de plancher chauffant (45°C). 
  • Pour +20°C de température extérieure, une valeur entre 20 et 30°C pour un apport en chauffage faible. 

Quel est le meilleur endroit pour placer la sonde d’ambiance ?

L’idéal est d’avoir un bon équilibrage des réseaux de chauffage ce qui permet de positionner la sonde d’ambiance dans n’importe quelle pièce “représentative” du bâtiment. 

La placer dans la pièce la plus froide risquerait d’engendrer des surchauffes généralisées (et inversement dans une pièce trop chaude). 

Il sera possible de définir l’impact de la sonde d’ambiance sur la régulation. Impact faible en ajustant la température du réseau ou important dans le cas d’une coupure de chauffage dès que la température d’ambiance est atteinte. 

A quoi sert un détecteur de monoxyde de carbone ?

Le détecteur de monoxyde de carbone fait partie des EPI (Équipements de Protection Individuels) indispensable lorsque une personne doit intervenir dans une chaufferie. 

Allumé en permanence, son autonomie d’environ 2 ans, permet de mesurer à tout instant le taux de CO (gaz inodore et mortel, dû à une mauvaise combustion) et donc de donner l’alerte en cas de risque. 

 

  • Atelier régulation chaufferie 1
  • Atelier régulation chaufferie 2
  • Atelier régulation chaufferie 3
  • Atelier régulation chaufferie 4

Deux autres ateliers sont prévus à l’automne 2020 :

Clims réversibles

Jeudi 14 octobre, 9h – 10h30

>> Informations et inscription <<

Solutions de télégestion

Mercredi 18 novembre, 9h – 10h30

>> Informations et inscription <<